«Et voilà Juliette Noël, dactylo, à nouveau dans un train. Un train bondé, comme tous les trains. Elle est assise sur sa petite valise, dans le couloir encombré de valises et de gens, et pourtant quatre compartiments de ce wagon sont vides et fermés à clef. À chaque arrêt, les nouveaux venus secouent ces portes, sur lesquelles on peut lire : Nur für die Wehrmacht.»

 

 

ELSA TRIOLET

Nouvelle extraite du recueil Le premier accroc coûte deux cents francs

Collection Folio 2 € (n° 4521), Serie Femmes de lettres, Gallimard

 

Les Amants d'Avignon

2,00 €Prix