Olivier Nora : le rire d'Edmonde

27/1/2016

Discours d'Olivier Nora lors des obsèques d'Edmonde Charles-Roux en la cathédrale de la Major, samedi 23 janvier 2016

 

Ce n’est pas seulement l’éditeur qui est en deuil aujourd’hui : tout en ayant une pensée émue et affectueuse pour Marcantonio et les siens, j’ose dire que je me sens orphelin comme un familier.

Pour la maison Grasset, aux destinées de laquelle je ne préside que depuis quinze ans mais où elle a publié depuis cinquante ans, Edmonde,  c’était notre famille.

Pas seulement parce qu’elle y a donné fidèlement tous ses livres, dont je ne vous ferai pas l’injure de vous rappeler les titres, les sujets et les succès, puisque chacun d’entre eux est devenu un « classique » — je vous parle d’un temps où l’on pouvait marquer puissamment et durablement son époque avec une dizaine de grandes œuvres dans toute une vie — mais parce que les familles d’Edmonde et de Jean-Claude Fasquelle étaient déjà indissolublement liées et amies par Marseille.

C’est dire que lorsqu’en 2000, adoubé patron de la maison par Jean-Claude Fasquelle, je fais la connaissance de cette jeune héroïne de 80 ans et de quarante ans mon aînée, dont Jean Ristat,  Régis Debray et Jean-Pierre Chevènement vous parleront mieux que je ne saurais le faire, je suis follement intimidé. Et voilà que cette femme éternellement séductrice me fait le cadeau de son amitié : pas seulement en me tutoyant rapidement et en allant si vite à l’essentiel, mais en me dévoilant ce qui demeurera pour moi sa signature indélébile, et que j’appellerais « Le rire d’Edmonde ». Car avec Edmonde, je me permets de le dire en ce jour de chagrin parce qu’elle aurait été la première à ne pas vouloir être statufiée, je ne me souviens que de rires, de rires complices, de cascades de rires.

Vous avez tous à l’esprit l’énigmatique épisode biblique du rire de Sarah : elle a 90 ans, son époux en a 99, et lorsque trois anges annoncent à Abraham la naissance prochaine d’un fils, sa femme Sarah, qui surprend cette prophétie, rit. Que n’a-ton glosé sur la signification de ce rire de Sarah : signifiait-il la joie, l’incrédulité, la politesse du désespoir ? Foin des exégèses : pour moi, le rire d’Edmonde était celui de l’ironie souveraine et signait, selon la définition qu’en donne Jankélévitch, la « mauvaise conscience de l’hypocrisie ». Son rire décapait les faux-semblants et les mensonges, balayait les postures et les masques. Nul mieux qu’elle n’a maitrisé les codes sociaux avec tant d’élégance, dans tant de milieux, tant de langues et tant de pays, mais nul n’en était moins dupe. Irréductiblement résistante, insoumise, indocile : c’était Edmonde riant de ceux qui ne savaient pas rire et riant comme ceux qui ont tôt défié la mort, qui se sont arrachés à la « souche », affranchis de leur déterminisme familial, et ont « coudé » leur vie pour mieux choisir librement leur destin.

Alors, à notre tour, réjouissons-nous avec elle et pour elle : cette grande aventurière, cette « Irrégulière » au sens où elle l’entendait dans le titre de son itinéraire Chanel, rejoint aujourd’hui en paix ses héroïnes, Adrienne, Coco, Isabelle Eberhardt ; elle va retrouver Gaston qui l’attend pour lui parler de Marseille. Et par une ironie de l’histoire, elle sera escortée sur sa route par un cortège à sa dimension : Ettore Scola, avec lequel elle va pouvoir partager sa passion pour l’Italie et le cinéma ; Pierre Boulez, avec lequel elle va pouvoir débattre furieusement de sa passion pour la musique, dont le Festival d’Aix garde le souvenir intact ; Michel Tournier, avec lequel elle va pouvoir converser de sa passion pour la littérature et pour le jury Goncourt.Cet enfant que l’on annonçait à Abraham et à Sarah, Dieu lui-même le nomme Ytshak, qui signifie « Il rira ». Nous sommes tous un peu les enfants d’Edmonde et de seset de ses œuvres. Je vous invite à rire avec elle : je crois que c’est ce qu’elle aurait voulu, je crois que c’est ce qu’elle aurait aimé…

Edmonde Charles-Roux en 2009 à la Maison Elsa Triolet - Aragon. Crédits Claude Gaspari

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Journées du Patrimoine 2019

14/8/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square